Rage quit vs Campeur – Qui l’emporte sur les nerfs des gamers ? [FPS]]

4291725Depuis la fin de mes partiels, je me suis enfin remise à la console. Ah les joies d’allumer sa console, de prendre sa manette et de partir pour quelques heures loin de tous tracas du quotidien ! Malheureusement, pendant ma longue période d’absence en ligne, il y a certaines choses que j’ai failli oublié dont la prolifération du rage quit et des campeurs notamment dans les FPS. D’où mon idée de vous parler de ces deux fléaux qui ont tendance à m’agacer pour ne pas dire me pousser à bout. L’heure du combat contre le rage quit et les campeurs a commencé !

 


Le rage quit – l’arme ultime du gamer enragé

 

40c8c0da9d76a85d65d7c9f919e5051e5b7202fe4241d0e8232a10096e88a6a6

Définissons à l’aide d’un exemple concret ce qu’est le rage quit pour ceux qui n’ont peut être pas encore été confronté à ce fléau. Vous êtes en pleine partie de Halo ou de Call of Duty (dans le cas d’un FPS) dans une équipe de quatre, un membre de votre équipe peine à marquer des points mais prend beaucoup trop de kills à son goût. Que fait-il ?

Il vous abandonne, vous et le reste de votre équipe à votre triste sort et quitte la partie prématurément. Dans la foulée le même cas de figure peut se représenter et le deuxième membre de votre équipe peut aussi décider à son tour de prendre la poudre d’escampette. Et vous voilà victime de deux cas de rage quit en même pas cinq minutes.

Vous avez aussi un autre cas de figure : le chargement de la map débute, le verdict tombe, celle-ci ne convient pas au goût de tout le monde en particulier du joueur X que décide-t-il de faire? Il rage quit dès le début de la partie et vous voilà d’ores et déjà en infériorité numérique par rapport à l’équipe adversaire. Croyez-moi il n’y a rien de plus frustrant que de débuter une partie à quatre pour finir seul contre quatre adversaires (expérience vécue à plusieurs reprises notamment la semaine dernière). Il y a plusieurs questions que je continue de me poser face au rage quit: quel est le but de leur démarche ? Pourquoi commencer une partie si c’est pour abandonner en plein milieu ? Où est le challenge dans tout ça ? 

Personnellement, quand j’ai commencé à jouer en ligne notamment sur Halo, bien évidemment dans les débuts j’ai eu du mal à développer mon jeu tant le niveau était soutenu en matchmaking (eh oui, il y a un fossé entre le mode solo et l’arène en matchmaking). Pour autant cela ne m’a pas empêché de persévérer peu importe le niveau de mes adversaires ou de mes partenaires. J’assimile le rage quit à une forme de lâcheté et d’immaturité. Pourquoi ? Parce qu’il est ridicule d’abandonner une partie en plein milieu parce que vous êtes tout simplement en train de perdre ou parce que la map ne vous sied guère. Soyez fair-play et acceptez la défaite comme de vrais joueurs. De plus, le rage quit continue de défrayer la chronique avec certains joueurs (une minorité fort heureusement) qui mettent à mal l’image même du gamer en exprimant de manière démesurée leur intolérance à la défaite. Vous avez très certainement déjà vu la vidéo de ce jeune joueur qui après avoir perdu une partie se met soudainement à hurler puis réduit en pièce son clavier (comme si le matériel était responsable de son échec cuisant).

maxresdefault.jpgAlors oui, je connais le sentiment de frustration lorsque vous perdez une partie ou lorsqu’un membre de l’équipe adverse s’acharne contre vous pour je ne sais quelle raison. Cependant, gardez en mémoire qu’il est ridicule et inutile de fuir lâchement face à quelconque difficulté qui se présente à vous. Heureusement que certains éditeurs, conscients de ce fléau ont pris des mesures pour bannir de leurs serveurs les joueurs qui rage quit de façon intempestive (encore merci à eux !). Bien, après ce petit débat sur le rage quit, il est temps de parler d’un autre fléau qui a toujours existé mais qui malheureusement continue de perdurer dans les FPS, en d’autres terme  le camping.

 

Le campeur – la bête noire des FPS

e244bf4b2146b667975402ed665553b6

Ah ce cher campeur, vous savez ce joueur tapis dans l’ombre tel un ninja, à l’abri des regards, attendant patiemment la venue d’une proie pour l’attaquer lâchement puis reprendre son poste dans l’attente d’acquisition d’une nouvelle cible. Le campeur est principalement présent dans Call of Duty, Counter Strike mais aussi dans Halo ou dans d’autres FPS bien évidemment.

Le campeur vous attend et vous attaque pile au moment où vous ne vous y attendez pas et c’est à cet instant que votre niveau de frustration augmente de façon exponentielle.

Alors certains diront que camper est une façon comme une autre de gagner et d’autres crieront à la tricherie et au mauvais jeu, personnellement je me situe dans la deuxième catégorie.Quel est le but de camper si ce n’est de ne faire aucun effort mais juste d’attendre que quelqu’un arrive sur votre position pour l’attaquer de front voire dans le dos ? Je place le campeur dans la même catégorie que celui qui rage quit car pour ma part, se tapir dans l’ombre, accroupi voir allongé et attendre qu’une cible passe pour la neutraliser sans même engager un combat équitable est synonyme de pure lâcheté.

Camping-is-a-Legitimate-Strategy

Mais certains diront qu’il y a un radar et qu’il suffit juste de savoir s’en servir pour éviter d’être importuner par les campeurs. Oui, effectivement il y a un radar cependant ce n’est pas une raison pour éviter les combats à la loyal et attendre bien sagement dans un coin qu’une proie daigne passer par là pour ensuite l’attaquer. Je suis pour le bon jeu et par conséquent pour les combats équitables, faits à la loyal et croyez moi je mène actuellement une véritable guerre contre les campeurs sur Halo.

Il n’y a rien de plus agaçant que voir un adversaire, accroupi contre un mur dans un recoin sombre qui vous attend soit avec un fusil à pompe (qui vous tuera bien évidemment à bout portant) ou au pire des cas avec un lance-roquette ou une épée à énergie (et là encore votre destin demeure funeste). C’est pour cela que je mène une « guerre » contre les campeurs qui pullulent en matchmaking, qui ne permettent pas aux autres de développer leur jeu correctement et qui ne font que rendre la partie ennuyeuse et dépourvue de sens et d’intérêt. De plus, les victimes des campeurs ont justement tendance à rage quit parce qu’elles n’arrivent pas à jouer correctement et ne trouvent aucun sens ou intérêt à rester dans une partie si tous les adversaires campent en groupe dans un coin.

d946c0536dd76be82165f4de65139392.jpgDans ce genre de cas, on peut voir un certain lien de cause à effet entre le campeur et le rage quit car dans certaines situations l’un ne va pas sans l’autre. Il est aussi possible que dans une partie, il y ai une ou deux personnes qui rage quit mais qu’il n’y ai pas de campeur du tout.Puis dans d’autre cas, il est possible que vous tombiez sur toute une équipe qui campent en groupe mais que l’équipe adversaire ne quittent pas la partie prématurément et au contraire, lutte pour les faire décamper de leur position actuelle.

Ainsi, il y a des joueurs qui malgré tout, prennent leur courage à deux mains et tentent d’évoluer dans l’univers du jeu en ligne malgré la prolifération de ces deux phénomènes. Toutefois, il faut quand même remercier les éditeurs qui prennent aussi part à la lutte contre la tricherie, le rage quit voire le camping en ligne qui font fuir les bons joueurs de leur serveurs.

 

Si cet article t’as plu n’hésites pas à commenter, partager cet article ou encore  m’envoyer tes retours sur mon Twitter  🎮

 

 

 

Publicités

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Super article ! Je découvre ton blog avec grand plaisir et j’aime beaucoup ta vivacité d’esprit ! Bizarrement, je pensais qu’on parlait de rage quit uniquement dans le cas où l’adversaire (et pas forcément un coéquipier) quitte la partie sans prévenir alors qu’il est sur le point de perdre. Cela m’arrive souvent de tomber sur des joueurs qui rage quit à Fifa ou Tekken. En ce qui concerne le campeur, je dois t’avouer que c’est un style que j’affectionne. Je joue sniper dans Battlefield et j’ai une fâcheuse tendance au « camping actif » : en gros, dès le début de la partie je détermine trois ou quatre points stratégiques depuis lesquelles je peux déglinguer des cibles facilement et je me déplace à chaque point selon la situation. Aussi, cela me permet d’être à fond dans l’action et la connaissance du terrain me permet de prendre l’avantage sur l’adversaire. Par contre, il arrive que cette stratégie ne fonctionne pas du tout. Du coup je passe assaut ou soutien lol. Au plaisir de te lire !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup ! J’ai fait exprès de parler de deux cas de figure pour le rage quit, dans tous les cas c’est frustrant quand tu es en pleine partie et que ton coéquipier ou ton adversaire prend ses jambes à son cou lol
      Après dans BF quand tu snipes c’est quand même préférable de camper sinon tu ne fraggeras jamais personne mais après effectivement dans certains cas ça ne marche pas toujours. En tout cas encore merci d’avoir pris le temps de lire cet article et de me donner tes impressions 😀

      J'aime

  2. ViquelOoste dit :

    Vous reprendrez bien un peu de sel…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s