Guerre des plateformes, sexisme : dans quel camp vous situez vous ? 

Ça faisait longtemps que je n’avais pas écrit un article aussi long (OK ça fait juste quelques jours) mais celui-ci risque d’en faire réagir plus d’un.. j’en suis certaine. Depuis plusieurs années, j’entends ici et là que la communauté de joueurs est désunie (à tort ou à raison nous le verrons bien assez tôt), que son image est salie. Mais pourquoi ? Quelles sont les raisons d’une telle désunion ? Pourquoi les préjugés continuent-ils de prospérer dans l’esprit de certaines personnes ? Eh bien justement nous allons aborder trois problématiques qui semblent (selon moi) avoir leur part de responsabilité dans cette désunion générale.


f12ba7b17e544c877ce7528650ed5aea9addfaf2619575ef631244ce863d0815

I. Dis moi sur quelle plateforme que tu joues et je te dirai quel gamer tu es 

Maître Yoda a tout dit, la guerre des consoles a commencé, et pourtant elle ne date pas d’aujourd’hui. Vous avez sûrement (au moins une fois dans votre vie de gamer)  été témoin d’une discussion qui a muté en conflit (à coup sûr) ayant opposé des gamers pro PS4 VS Xbox One ou des pro consoles de salon contre des pro PC (ou autre).

Et peut-être qu’avec un peu de chance, vous avez même eu l’occasion  d’assister à un débat houleux casual VS core gamer et ce aux premières loges. Si tel n’est pas le cas, vous vivez certainement dans une grotte ou peut-être que vous évitez ce genre de conflit et que vous n’allez pas sur les forums jeux vidéo, dans les deux cas vous avez fait le bon choix ! Débattre est une chose qui fait partie de la liberté d’expression et nous ne pouvons qu’approuver et encourager les gens à exposer leur point de vue vis à vis de leur plateforme de prédilection, c’est un droit que tout être pensant possède.

Toutefois, lorsqu’un hater communément appelé troll du net (pour les intimes) surgit de nulle part et se met à embrayé sur une discussion avec des arguments virulents qui visent à montrer de façon plus que maladroite, vulgaire et stupide que sa plateforme est bien meilleure que les autres, c’est à ce moment qu’un débat des plus banals devient une discussion des plus stériles. La solution logique lorsque cette situation se produit est de cliquer sur la petite croix rouge en haut à droite et de ne pas rentrer dans une conversation à sens unique (concrètement, le rage quit est toléré voire encouragé dans ce type de situation).

eb6

La particularité du hater est qu’il possède (selon lui) la capacité de pouvoir déterminer le type de gamer que vous êtes rien qu’en connaissant la plateforme sur laquelle vous jouer et/ou vos jeux de prédilection. Pour certains haters, un hardcore gamer est un joueur qui joue forcément sur PC tandis que pour d’autres il joue sur PS4 ou Xbox One mais certainement pas sur Wii (les joueurs de Wii étant considéré comme des casuals, cela ne veut pas dire que je cautionne ce type de discours). Si vous jouez à Call of Duty, le troll du net vous mettra dans directement dans la catégorie Hardcore Gamer mais gare à vous si vous lui dites que vous préférez jouer aux Sims 4 ou à Viva Piñata (la sentence sera irrévocable). Ainsi, au lieu de fédérer les différents types de joueurs, le hater a tendance à désunir les troupes en créant des frictions et des débats qui finissent dans 90% des cas par un pugilat argumentatif sur les forums ou encore les réseaux sociaux (et dans 10% des cas par des flots d’insultes). Mais d’où vient ce conflit ? Qui en est à l’origine ? Que s’est-il passé pour qu’une guerre entre constructeur de console finisse par atteindre les joueurs ?

Il était une fois. . . le jeu vidéo

 

Faisons un peu d’histoire. Pendant l’âge d’or du jeu vidéo, une guerre des constructeurs de consoles et de jeux a fait rage et beaucoup d’entre eux ont fini par mettre la clé sous la porte à la suite du krach de 1983 et d’une inondation massive du marché des consoles. C’est notamment le cas d’Atari (tout le monde connaît l’histoire d’Atari et la fameuse histoire des milliers de cartouches invendues enterrées au Nouveau-Mexique) ou de Mattel qui a tenté de surfer sur la vague du jeu vidéo mais qui a fini par abandonner le navire en plein naufrage.

Alors qu’il y a 30 ans de cela, le marché coulait sous le poids d’un nombre incalculable de constructeurs de consoles de salon en tout genre, aujourd’hui il n’en reste plus que trois : Microsoft, Nintendo et Sony (si nous ne comptons pas les smartphones comme des plateformes de jeux). Chaque génération de console a été marquée par une innovation (Exemple: Xbox Live pour Microsoft, lecteur Blu-ray pour la PS3 de Sony et la console portable à écran tactile avec Nintendo DS ou la Wii pour le constructeur Japonais). Ces grandes sociétés mènent une guerre sans merci, une guerre où toute innovation reste déterminante pour le succès de leurs plateformes. Ajoutez à cela les PC Gaming qui reste quand même en avance technologiquement parlant (soyons honnête) avec des graphismes plus réalistes et épurés que sur console de salon, ce qui donne donc  un argument supplémentaire à notre cher hater pour dénigrer les joueurs de console. Ce dernier n’hésitera jamais à vous sortir la configuration complète de son arsenal gaming pour montrer sa pseudo-supériorité face à nous pauvres joueurs de console.

9fe.jpg

Malheureusement pour nous, ce conflit « technologique » qui pourtant ne date pas d’hier et concernait uniquement les constructeurs…fini par se répercuter sur les consommateurs. Le problème avec cette « guerre », c’est que les personnes qui se vantent de la configuration de leur hardware ou des performances de leur chère et tendre console et n’hésitent pas à dénigrer celle des autres, voire s’insulter mutuellement, et ce quitte à faire passer la majorité des joueurs pour de gros gamins.

53de8faf9a4424d7a1ec1cdd95c45da349f0fa6bf783912ddfef415919212725Mais concrètement…à quoi ça sert de se vanter de la plateforme sur laquelle on joue pour dénigrer celle des autres? Est-ce que ça nous rend plus intelligent ?

Plus sain d’esprit ? Ou est-ce que c’est juste une simple perte de temps et d’énergie ? Je pencherai plutôt pour la troisième option. Dans le cas où l’image du jeu vidéo a déjà été entachée par le passé, serait-il possible d’arrêter de se livrer une guerre (qui au passage n’a pas lieu d’être) pour mettre fin aux préjugés encore très ancrés dans l’esprit du commun des mortels ?

C’est ridicule de se déchirer pour un choix de plateforme mais c’est d’autant plus scandaleux de s’insulter sur le net pour de vulgaires futilités. Je joue sur Xbox depuis 2001 non pas parce que je prétends qu’elle est LA meilleure console du monde et qu’elle surpasse toutes les autres, mais parce que mes jeux préférés font parti des exclusivités Microsoft donc j’y suis et j’y reste. Phil Spencer (@XboxP3 sur Twitter) lui-même est fier de dire qu’en plus d’avoir la Xbox One il possède et joue aussi sur PS4 donc il faut se rendre à l’évidence…la guerre des plateforme est belle et bien passée de mode et dépourvue de sens. Non seulement, nous, pauvres joueurs raisonnables, sommes condamnés à regarder des années durant une communauté se déchirer sur le net mais en plus, nous faisons face à une vague de haters visionnaires qui prétendent pouvoir déterminer le type de gamer que nous sommes en se basant sur la plateforme sur laquelle nous jouons. Je n’ai qu’une chose à dire…en fait non je laisse Patrick Stewart conclure avec ceci:

3q6bbn.jpg


II.  Et si on parlait sexisme ? Juste un peu.

Nous allons entamer notre deuxième problématique, en parlant sexisme. Eh oui, c’est un passage obligatoire. Pourquoi en parler ? Parce qu’il se trouve qu’en dépit du fait que j’ai adoré la Paris Games Week, il y a certaines choses qui m’ont quelques peu frustré. Donc il est de mon devoir de vous amener dans une réflexion inspirée de faits réels !

3925aa13696290510d6664480b952ccc2c8da9d7675d98ab8cbf871d2aaa9fd6Le jeu vidéo a toujours été une de mes plus grandes passions, je pense que sur ce coup là je ne vous apprend rien, il n’y a qu’à lire mes articles ou mes tweets (@Su_chiha117) pour comprendre ce que ça représente pour moi. Pour la petite histoire je suis actuellement dans une école de jeu vidéo et j’apprends donc à faire de ma passion un métier à part entière. La semaine dernière, mon passage à la Paris Games Week (un passage de cinq jours tout de même) n’a fait que confirmé ce fait. Toutefois, certaines choses continuent d’attiser ma curiosité tout en me tapant légèrement sur les nerfs. Développons tout cela dans le calme et la sérénité.

Alors comme ça, un gamer c’est forcément un garçon ?

Pour des raisons évidentes, je ne citerai pas le nom du stand dans lequel j’ai été victime de sexisme mais je tiens quand même à en parler pour remettre les points sur les « i » (oui parce que c’est nécessaire).

Une fois n’est pas coutume, la Paris Games Week est connue pour ses rassemblements sur tous les stands avec des pluies de cadeaux dans la foule (accompagnées de bousculades hein, faut le dire), mais aussi la participation du public pour faire une ou deux parties sur grand écran, histoire de montrer ce qu’on a dans le ventre. Bon, jusque là tout va bien dans la reconstitution des faits ! Depuis le temps que je rêvais de monter sur scène pour pouvoir jouer à un de mes jeux de prédilection, il se trouve qu’alors que le « chauffeur de salle » cherchait cinq joueurs pour les faire monter sur scène et jouer à « mon jeu » et que je lui faisait de grand signe histoire de me faire remarquer (je ne suis pas très grande donc on me perd facilement dans la foule) il a volontairement douté de ma parole lorsque je lui ai fait comprendre que j’étais suffisamment qualifiée et familière avec la licence pour faire une démonstration devant tout le monde.

Alors je vois d’ici ceux qui vont penser « Nan mais vous les filles vous voyez du sexisme partout« . Et à ces personnes je vais leur répondre ceci : quand la personne en question te regarde, les yeux écarquillés, et détourne volontairement le regard en disant « Nan mais j’ai dit que je cherchais de vrais joueurs » il est difficile de douter du sexisme dont j’ai injustement fait l’objet, n’est-ce-pas ? Même mes amis présents à ce moment là étaient outrés de ce qu’il venait de se passer. Ça ne me touche pas particulièrement car j’ai toujours été habitué à subir des préjugés ridicules et j’en ai toujours ri (parfois il faut savoir prendre l’imbécillité des gens au second degré), mais je pense qu’en 2016 les mentalités devraient changer. Alors c’est bien beau d’inviter des gameuses célèbres sur scènes pour montrer une soi-disant parité, toutefois cette parité devrait s’appliquer tout le temps et non pas juste cinq minutes face caméra.

troll-face-memeIl est nécessaire que tout le monde comprenne qu’être une fille ne m’empêche aucunement de jouer à des jeux comme Halo, Battlefield ou encore Gears of War. Je joue à des FPS et autres depuis l’âge de sept ans donc je pense avoir suffisamment de qualification pour faire une démonstration en public. Désolé d’être l’exception à la règle et de pouvoir démontrer par A+B qu’une fille n’est pas forcément une joueuse de Sims ou de Candy Crush !


III. Sinon..est-ce vraiment nécessaire d’avoir des filles en tenue légère ou moulante sur certains stands ?

 

64737639Une question qui continue de rester en suspens et qui attise ma curiosité année après année. Mais bon sang…pourquoi avoir besoin des services de filles en petite tenue pour attirer la foule ? Avec ce genre de comportement vous continuez d’entretenir l’image clichée du gros gamer no life qui ne fréquente personne et qui fantasme sur des filles qu’il ne pourrait fréquenter que dans ses rêves les plus fous…c’est un peu dommage ! Concrètement, ces filles ne sont là que pour le paraître, histoire d’attirer l’oeil avec leur plastique mais honnêtement…je pense qu’il y a quand même pas mal de gens qui se passeraient bien de ce genre de prestation (heureusement sinon je perdrai foi en l’humanité pour de bon !).

Faire usage de ce genre de stratagème pour attirer l’attention est aussi futile et absurde que la présence de filles habillées dans une tenue aussi courte que moulante qui font le piquet toute la journée au salon de l’automobile à côté de grosses cylindrées. 3488459

Je ne suis pas une féministe dans l’âme, mais tout de même, arrêtons un peu de prendre les filles pour de vulgaires objets. Je ne jette pas forcément la pierre qu’aux recruteurs mais les filles il faut savoir se rendre à l’évidence…on vous installe sur un stand uniquement pour faire jolie et non pas parce que vous êtes intelligente, parce que vous savez faire tel ou tel chose ou parce que vous avez un talent particulier. Chaque année dans les médias on entend que le nombre de joueuses continue d’augmenter, on encourage les filles à rentrer dans ce milieu encore un peu masculin mais à quoi bon nous donner espoir que les mentalités changent si c’est pour nous remettre chaque année des filles en train de se trémousser sur des stands pour lancer des cadeaux dans la foule ? Est-ce que vous sentez l’esprit de contradiction planer dans l’air ? Personnellement je suis convaincue qu’il n’est pas nécessaire de faire appel à des filles en tenue moulante pour attirer du monde sur les stands ou sur scène.

Après chacun est libre de penser ce qu’il veut et de défendre la position qu’il veut vis-à-vis de cette problématique. Sur ce, je pense avoir fait le tour de la réflexion ! Je garde néanmoins espoir que les comportements changeront en même temps que la mentalité de certains. Et peut-être qu’un jour…le hater du net finira lui aussi par se lasser de débats stériles et qu’il se recyclera, mettant fin à des décennies de débats dépourvu de sens (l’espoir fait vivre mais bon !).

PS: Le prochain article sera une analyse de Gears of War 4, enfin !  Au passage, si vous avez envie de faire une horde , n’hésitez pas à m’ajouter avec mon gamertag sur Xbox Live 😈 

Pour me suivre ? C’est par ici :

Gamertag X1: Suchiha117 

Instagram: Suchiha117

Twitter: http://twitter.com/Su_chiha117

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s