Jeux vidéo: quand ton rêve devient enfin réalité !

e33af09e5c6d02b2a3600bf4189a2f83.jpgVoilà plus d’un mois que j’ai disparu de la blogosphère, c’est assez dur de trouver le temps d’écrire mes articles surtout avec mes horaires et la charge de travail qui fait qu’une fois rentrer j’ai juste envie de me poser dans mon lit au chaud devant Netflix et m’endormir tranquillement.

Je me suis d’ailleurs rendu compte que ce mois-ci marque mes un an en tant que blogueuse jeu vidéo mais d’autres bonnes nouvelles sont aussi arrivées en ce début d’année 2017 ! Je ne crois pas l’avoir annoncé officiellement dans mes tous derniers articles mais je suis actuellement stagiaire chez Ubisoft (eh oui la consécration!), ce qui explique mon absence du moment et le mode ninja sur les réseaux sociaux !

Je pense donc sortir un article par mois, un rythme un peu plus ralenti qui me permettra de rédiger des articles plus longs tout en conservant un gage de qualité (on dirait que je suis en train de vous vendre un produit cosmétique). Ceci étant, dans cet article j’ai décidé de vous parler un peu de mon stage. Pourquoi ? Pour vous donner un aperçu de ce que ça veut dire de bosser dans l’industrie du jeu vidéo et faire taire par la même occasion certaines mauvaises langues qui pensent encore qu’un travail dans cette industrie ne peut être pris au sérieux (oui les trolls sont toujours de sortie hein on y peut rien!).


Vis ma vie d’assistante Community Developer sur Ghost Recon Wildlands
c-qhkm3u

Grande a été ma joie et ma surprise lorsqu’Ubisoft m’a rappelé peu de temps avant Noël pour m’annoncer qu’il m’avait choisi pour le poste d’assistante en Community Development, qui plus est sur Ghost Recon Wildlands, un jeu que j’avais prévu d’acheter depuis le trailer de l’E3 2015 (bien évidemment il va atterrir à la maison day-one) ! Soyons honnête…le métier de Community Developer je n’en n’avais jamais entendu parler du moins jusqu’à ce qu’Ubisoft me contacte pour ce poste et il se peut que vous soyez probablement dans le même cas de figure à l’heure où vous lisez cet article. Si je devais décrire en quelques mots le métier de Community Developer, je dirai que c’est un mélange entre :

  • Du marketing stratégique
  • De communication
  • De la coordination et de la gestion de projet 

Autant de domaines réunis dans un seul et même métier qui peuvent vous donner une idée de la tonne de sujets que je vais devoir traiter pendant les cinq mois restant (et croyez-moi quand je parle d’une tonne..je pèse mes mots).

s0v27fMon arrivée chez Ubisoft a été très mouvementée, étant donné que nous sommes actuellement en pleine phase de lancement du jeu je peux vous dire que la première semaine a été très éprouvante. Alors oui la charge de travail est conséquente mais le métier que j’ai découvert est aussi passionnant et motivant. Au quotidien j’ai un grand nombre de missions toutes aussi différentes les unes des autres, alors moi qui suis une grande fan du challenge je peux vous dire que je suis comblée. Le stress est présent..très présent je dirais même, la peur de faire des erreurs (je reste humaine malgré tout) est là mais cela fait partie du métier, il faut donc apprendre à travailler sous pression, parfois dans l’urgence tout en restant efficace. C’est un métier qui m’apporte du challenge au quotidien et je suis vraiment très heureuse d’avoir été choisi pour ce stage !

Pourquoi un job dans le jeu vidéo devrait-être pris au sérieux ?

dreamjob

Depuis le collège j’étais persuadée que le jeu vidéo était une industrie dans laquelle je voulais rentrer et j’ai eu raison de persévérer car mine de rien j’y suis et je compte bien y rester ! Toutefois, nombreuses ont été les fois des gens m’ont dit des sottises du style : « Travailler dans le jeu vidéo ? Ah oui donc en fait tu as envie de jouer toute la journée », « Ce n’est pas un métier ça c’est juste de l’amusement », « Donc tu veux être payé à jouer? Pas très sérieux tout ça ». En bref autant de préjugés d’ignorants et d’incultes qui s’imaginent encore que tous les gens qui bossent dans le jeu vidéo se lèvent le matin pour jouer sans aucun but défini et repartent chez eux une fois l’heure venue comme si de rien était (en gros pour certaines personnes nous sommes pris pour une bande de flemmards).

berserker3

Contrairement à ce que certains s’imaginent je ne passe pas mon temps à jouer, j’ai quasiment pas le temps sauf pendant ma pause déjeuner et même à ce moment là je décide de faire autre chose loin des écrans avec lesquels je travaille au quotidien.

Etant installée au studio d’Ubisoft à Montreuil entourée d’un paquet de personnes je peux vous dire que personne n’a le temps de flemmarder et surtout au moment où je vous parle. Les seuls que je vois armés de leurs manettes du matin au soir ce sont les équipes de développement ou de Q&A qui testent en permanence le jeu pour répertorier les éventuels bugs à corriger (on se plaint des bugs mais on juge ceux qui travaille une manette à la main pour les corriger).

Quand on vous parle de tester un jeu ce n’est pas comme à la Paris Games Week où vous vous asseyez confortablement et décidez de l’endroit ou de la mission que vous voulez tester. Il y a de nombreuses contraintes à faire du Q&A et bien évidemment ce métier requiert beaucoup de rigueur car c’est grâce à eux qu’un jeu sort avec le moins de bug possible. Alors qu’en j’entends des gens dire que les testeurs sont juste payés à jouer bien évidemment ça me révulse (toujours en mode révolutionnaire) 😒

Travailler au cœur même du jeu vidéo est une énorme chance, c’est une industrie dans laquelle on n’a pas le temps de s’ennuyer. Pas un jour ne passe sans que je ressente quelconque ennuie que ce soit au contraire, d’autant plus que j’ai la chance de travailler sur un shooter, une franchise très connue et de sortir du cadre universitaire pour enfin découvrir le monde de l’Entertainment. Mon stage m’a aussi apporté pas mal d’avantages en outre un déplacement à Newcastle et j’ai également la chance de travailler avec une équipe aussi sympa, d’être en relation avec des Community Managers basés à Newcastle comme aux Etats-Unis, je gère pas mal de projets en autonomie mais aussi en équipe. J’apprends énormément de choses sur l’industrie en interne comme sur moi-même.

J’ai également eu la chance de participer à l’organisation d’un event privée Ghost Recon Wildlands organisé par Ubisoft, de décorer la salle pour le livestream que vous avez peut être regardé jeudi dernier pour le lancement de la Closed Beta et j’en passe. Mon métier actuel est tout sauf une partie de jeu vidéo, je ne passe pas mon temps à jouer je passe mon temps à travailler, gérer des projets, coordonner des équipes dans une atmosphère très conviviale mais qui reste tout de même sérieuse. Ce n’est pas parce qu’il y a une grande statue de Lapin Crétin à l’entrée du studio que personne n’est à son poste et tout le monde prend d’assaut les salles de repos pour jouer toute la journée !

4278076

Alors pour ceux qui pensent que les personnes travaillant dans le jeu vidéo n’ont pas un boulot sérieux, je vous invite fortement à revoir votre jugement et à vous glisser dans la peau de ceux que vous critiquer ne serait-ce que pour une journée ! Sur ce je vous donne rendez-vous le mois prochain pour mon nouvel article qui sera bien sûr consacré à Ghost Recon Widlands (#EtNonCeciN’estPasUnPlacementDeProduit) ✌

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s